À propos

Qui suis-je?

Peggi Abreu, apprentie « pianiste-cuatriste-chanteuse-musicienne-blogueuse-entrepreneuse… etc. ». Ingénieur en Informatique. Mère de jumeaux (garçons :-o). Chercheuse de sens, de simplicité et d’authenticité. 

Curieuse de tout ce qui a trait à l’expression créative au service de l’épanouissement de l’être humain (le petit «etc» sur la première ligne vous aura mis la puce à l’oreille). 

Pourquoi Le Piano « Agile »?

Dans le milieu informatique on dit parfois que l’”Agile” ou l’agilité c’est un état d’esprit plus qu’une méthodologie. Dans tous les cas, je découvrais avec amusement que même pour développer des compétences pianistiques on peut faire appel aux mêmes principes “Agiles”, et appliquer au moins quelques pratiques qui semblent “agiliser” le processus… 

Et c’est ainsi que l’idée du Piano Jazz Agile a commencé à germer dans mon esprit, l’idée d’avoir une vision globale du « chemin » que je suis en train de parcourir dans l’acquisition des compétences piano jazz.

L’inspiration de départ du site

Par nos actions de chaque instant nous créons chaque jour un peu notre propre histoire.

En me décidant un beau jour à apprendre le piano, j’ai pris en charge une de mes envies de toujours. Le genre de rêve qu’on laisse dormir dans un placard de l’esprit depuis l’enfance.

Et, en décidant d’écrire sur cet apprentissage du piano à l’âge adulte, je prends aussi en charge mes envies de création à travers l’écriture.

Je tire ainsi partie de mon histoire vraie. Et je la déclare « histoire qui mérite d’être racontée », parce que je le veux bien!

Par amour pour les histoires.

Par amour pour celle que j’ai été tout au long de cette aventure et qui continue d’évoluer sous mon regard. Celle qui persévère à sa façon, pour la satisfaction de voir des changements s’opérer, à l’intérieur et autour de soi. 

Par amour pour ceux qui liront un jour ces histoires. Ceux qui pourraient éventuellement trouver une résonance dans la même tonalité. Comme dirait une chanson en espagnol que j’aime bien:

« Nul n’est seul, il y a toujours quelqu’un… »

« La vida es un carnaval » – La vie est un carnaval, de Celia Cruz

En effet, souvent les histoires que l’on rencontre sur notre chemin ont le mérite de nous rappeler exactement ça: nous ne sommes pas seuls, ni les seuls à vivre certaines expériences, ressentir certaines émotions, ou à affronter une  certaine difficulté.

Dédicace

A la santé de toutes ces personnes avec qui je me trouve en communauté :

  • par notre vécu autour des histoires de piano,
  • par notre façon de ressentir la vie
  • ou de vivre l’apprentissage en général, et la créativité en particulier.

Au bonheur de ceux ou celles qui pourraient trouver réponse à des questions similaires à celles décrites dans ces histoires d’apprentie pianiste. Sait-on jamais!

Le mot du début

« Ça commence par une idée et puis ça devient tout autre chose. »

-Pablo Picasso

Pour finir, j’ai envie de vous dire qu’au début de cette aventure dont je relaterai plus ou moins les origines et les dénouements ici, j’étais loin d’imaginer où tout ça allait me mener.

Et exactement de la même façon, je me demande aujourd’hui aussi: où est-ce que tout ça pourra me porter d’ici demain et après-demain ?!

Je ne sais pas vraiment. Même s’il y a toujours des envies comme des petites graines dont on connait l’espèce… On les fait pousser à l’aveugle ou presque, sans trop savoir quelle allure particulière prendront les plantes une fois qu’elles auront grandi.

J’entends l’écho au loin d’une autre chanson de mon enfance qui disait -en espagnol, encore une fois:  « marcheur, il n’y a pas de chemin… le chemin se fait en marchant ».

Alors, marchons…

Si vous voulez être notifié des mises à jour du site, laissez-moi votre adresse mail ci-dessous.